Séminaire régional du #PAGOF à Tunis


#1

Bonjour à tous,
Alors le séminaire de Tunis s’approche à grands pas. Je voudrais qu’on regarde ensemble dans le groupe les priorités pour notre communauté pour que ceux qui y vont puissent transmettre le message.
@asma.cherifi peux-tu nous en dire plus sur le programme et les opportunités pour notre communauté?
Je sais qu’il y a un grand nombre d’acteurs qui partent, ce serait bon de coordonner aussi les actions. @Fode @Fofana @fabienne411 @tobiascarlos83 @assanisalim @seigla@Lingani


#2

Hello à tous et toutes,

Effectivement le séminaire avance à grands pas et je suis en train d’élaborer le programme.

Le séminaire se déroulera sur 2 jours, avec une séance plénière de présentation et d’état des lieux par les pays membres du PGO et ceux en voie d’éligibilité. Cette plénière sera suivie de séances de travail et de réflexion autour de thèmes en lien direct avec les critères d’éligibilité au PGO, mais aussi de thèmes plus généraux. Ces séances/ateliers dureront deux demies-journées et donneront à chaque participant/e l’opportunité de s’informer, apprendre, poser des questions, et former un réseau.

Les ateliers vont durer 1h45, et seront en petits groupes de 15 personnes environ.
La personne qui présente et intervient sera aidée dans son intervention par un ou une facilitatrice qui posera des questions et animera la participation du public.

L’idée est d’identifier les bonnes pratiques mises en place pour traiter ces différentes problématiques, et de valoriser les expériences qui ont fait leurs preuves et eu du succès dans les pays.

/ Thématique 1 - Faciliter la libre circulation des idées par le droit d’accès à l’information

Être en mesure d’accéder à l’information publique est un élément essentiel de la bonne gouvernance et l’un des aspects qui permet d’évaluer la gestion démocratique et l’ouverture d’une société à la participation des citoyens. L’accès à l’information permet aux citoyens d’évaluer les actions de leurs institutions et gouvernements ; il constitue la base pour un débat éclairé.

  • Quels sont les principes d’une loi d’accès à l’information ?
  • La promotion et l’application du droit d’accès à l’information par les ONG : exemples de bonnes pratiques.
  • L’évaluation de l’application de la loi par les citoyens
  • Comment créer un cadre favorable à la demande et l’accès aux documents administratifs ?

Ici, je pense que @Fode pourrait apporter des éléments intéressants sur l’expérience conduite en Guinée sur la proposition d’un texte. Si vous avez d’autres personnes en tête qui pourraient intervenir sur ce sujet, n’hésitez pas à proposer leurs noms. J’avais pensé à parler du travail fait par Article 19 au Sénégal par exemple.

/ 2 - Répondre aux défis de Transparence et Gouvernance financière

L’une des préoccupations majeures et légitimes des citoyens concerne la bonne gouvernance des finances publiques, avec intégrité, transparence, responsabilité et équité. Mais la transparence, à elle seule, ne suffit pas pour obtenir une meilleure redevabilité.

Cet atelier examinera la relation entre transparence et participation citoyenne à partir de cas pratiques et d’expériences régionales.

  • Comment les ministères des Finances/du Budget peuvent-ils offrir des espaces de dialogue constructif et de participation, pour renforcer la transparence en faveur d’une meilleure redevabilité ?
  • Quelles actions citoyennes et mesures immédiates peuvent-être prises afin de faire avancer la transparence budgétaire ?
  • Quels exemples de budgets citoyens sont inspirants et pourquoi ?

@fabienne411 on m’a parlé d’un projet que vous faites à Madagascar avec Transparency International. Est-ce que tu pourrais m’en dire plus ?

/ 3 - Les nouveaux cadres de participation citoyenne

De 2012 à 2015, l’Afrique a connu plusieurs autres initiatives citoyennes venant de la société civile : Vote229 au Bénin, Guinéevote en Guinée, Mackymètre au Sénégal, Buharimeter au Nigéria, Présimètre au Burkina Faso, Talonmètre au Benin. Que retenir de tels projets ? L’accès aux réseaux sociaux a permis de rendre plus visible et plus audible la société civile et la prise de parole de citoyens dans les débats politiques se libère, des initiatives citoyennes se multiplient dans des domaines où l’action publique fait défaut.

  • Comment mettre en contact les réformateurs au sein des gouvernements, la société civile, les associations d’entrepreneurs et d’autres institutions multilatérales pertinentes ?
  • Quelles recommandations d’un cadre normatif sur la participation publique et la gouvernance ouverte ?
  • Comment impliquer la société civile dans le suivi des plans d’action et la faire participer aux engagements ?
  • Comment ouvrir et enrichir le débat par la mise en place d’outils numériques participatifs pour échanger et dialoguer avec les citoyens

Si quelqu’un/e a ici des idées de projets réalisés et exemples à mettre en valeur, côté administration ou société civile, dites-moi.

/ 4 - Plaidoyer pour le gouvernement ouvert, trouver ses alliés et les convaincre

L’une des difficultés majeures rencontrées chez les porteurs de réforme du gouvernement ouvert, qu’ils viennent de la société civile ou de l’administration, est la capacité à convaincre autour de soi, de trouver les bons exemples, les bonnes données, les bonnes références et les bons arguments.

Convaincre au plus haut niveau de l’utilité des réformes, mobiliser un service, une équipe ou aller vers les médias pour informer et recevoir l’adhésion de l’opinion publique, sont autant d’obstacles à surmonter avec détermination pour mener à bien la mise en place de projets ou de réformes.

  • Comment la société civile peut se constituer en groupe uni et trouver les bons arguments, la bonne attitude pour convaincre les réformateurs de l’administration ?
  • Comment placer un cadre de confiance avec les médias ?
  • Comment diffuser simplement les principes du gouvernement ouvert et montrer ses applications concrètes au travers de cas d’usage locaux ?

Ici, @Fode, @tobiascarlos83 ou @KAMTCHANG, je suis sure que vous auriez des tas de choses à dire sur les techniques de plaidoyer. Dites-moi si je me trompe et si je pourrais éventuellement compter sur vous pour ça.

5 - Associer l’innovation pour renforcer les capacités et créer un écosystème

Les incubateurs, espaces de formation et d’innovation numérique se développent de manière exponentielle en Afrique ces dernières années. Les communautés se créent, se consolident, construisent ensemble des mécanismes d’échanges, et sont en phase avec les impératifs du développement économique. Souvent associés au secteur privé (incubateurs de grandes entreprises de télécommunication ou d’ingénierie) ces espaces communautaires et ces nouvelles compétences développées pourraient aussi bénéficier au secteur public.

  • Comment chercher des moyens novateurs d’associer effectivement ces nouvelles compétences, formées aux technologies de pointe, afin de bénéficier de leurs idées et de co-créer des solutions ?
  • Comment insuffler de nouvelles techniques et de nouvelles compétences au sein de l’administration, en lien avec les communautés d’innovation périphériques ?
  • Comment gérer un espace d’innovation numérique ?
  • Comment recruter de nouvelles compétences pour l’administration ?
  • Comment mettre en place un programme d’innovation au sein d’un gouvernement ?

Ici, @cyriacgbogou j’ai immédiatement pensé à toi et à l’expérience d’O’Village. Tu serais motivé pour venir en parler ?


Voici donc les opportunités pour la communauté de participer. N’hésitez donc pas à proposer des idées de projets ou d’expériences sur chacun de ces thèmes. Pour rappel le séminaire a pour objectif de :

  • Valoriser et partager au niveau régional, les bonnes pratiques et expériences réussies de gouvernement ouvert dans les pays déjà membres de l’OGP et bénéficiaire du #PAGOF que sont la Tunisie, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire et à destination des pays souhaitant adhérer.

  • Faciliter l’atteinte des critères d’adhésion à l’OGP en se basant sur l’expérience acquise des pays déjà membres.

  • Parler et partager des outils de gouvernement ouvert en langue française qui pourront utilement être complétés et répliqués. (pas forcément numériques les outils.)


#3

Bonjour à tous,
Oui je serai à Tunis normalement. @Cecile, c’est avec plaisir que je
partagerai avec vous les astuces de plaidoyer au Togo, surtout que la
démarche pour l’adhésion au PGO tarde à être enclenchée. Bien à tous


#4

Bonsoir Cécile,

ce serait évidement un plaisir de partager notre expérience en la matière
et les efforts qui sont faits pour contourner ces obstacles. Merci par
ailleurs de préciser s’il faut préparer un powerpoint ou juste de simples
notes.

Cordialement

Paul- Joel KAMTCHANG
Data Hunter/Datactiviste/DataJournaliste
Personnel: *(+237) *699 564 172 - Bureau- Office: 243 526 139
*twitter: *@kamtchang1-facebook: Paul- Joel Kamtchang
Site web: www.datacameroon.com


#5

bonjour,

de France, je ne peux que vous transmettre mon initiative avec les “rencontres citoyenneté numérique” auquel OGPToolbox a participé lors des éditions 2017-2018 Ces rencontres visent à informer le plus grand nombre avec pour objectif:
Proposer des méthodes pour impliquer les citoyens dans les institutions ou l’élaboration des politiques publiques des institutions
Faire découvrir des initiatives qui sont menées via la société civile,
Enrichir la réflexion avec des interventions de personnalités internationales et des universitaires.
je vous laisse l’accès aux vidéos qui sont en crétive commons:

Je vous souhaite un bon séminaire :slightly_smiling_face: ,

bien codialement,
Myriam Terny


#6

Bonjour Cécile,

Je peux participer à tous les travaux pour lesquels tu m’as cité. Je peux
également contribuer au thème portant sur la transparence financière aux
côtés de @Fabienne. Car, nous travaillons également sur l’enquête pilote de
l’indice du budget ouvert avec IBP. L’objectif est justement d’améliorer le
score de la Guinée quant au critère de transparence budgétaire du PGO.

Pour le thème 4, Alfa (nouveau Président de l’ABLOGUI) peut être un
contributeur pour parler de notre projet lahidi.org l’équivalent de
presimetre Burkinabé.

Cordialement.


#7

Génial, merci @Fode !
Est-ce que tu peux m’en dire plus sur l’enquête pilote sur l’open budget index avec IBP ?

L’idée des contributions, c’est de passer un moment (1h45) en petit groupe (15 personnes) à présenter et à parler d’une expérience vécue et passée en la découpant en 3 étapes-clés et en discutant de ces étapes avec les participants pour en tirer les bonnes pratiques à chaque fois.

Est-ce que tu pourrais me faire une mini-proposition sur le thème de ton choix avec :

  • Titre de l’expérience (ex: enquête pilote de l’indice du budget ouvert avec IBP)
  • Petite description (ex: cette enquête a pour objectif de … )
  • Les 3 étapes-clés du succès

Pourquoi pas pour parler également de Lahidi. Dans ce cas, l’idée serait de voir comment une telle initiative serait bénéfique pour le gouvernement ouvert, toujours avec les 3 étapes en tête. On peut en discuter plus en détails avec Alfa.


#8

Bonsoir Paul-Joël,

Merci beaucoup, ça serait en effet super que tu puisses partager ces expériences.
Concernant le format de la contribution/présentation, l’idée c’est de passer un moment (1h45) avec un petit groupe de participants (15-20 max) et de présenter simplement et oralement cette expérience (sans powerpoints, avec ou sans notes, comme tu te sens le plus à l’aise) comme si tu racontais simplement une histoire.

Puis, de découper cette expérience en 3 étapes-clés qui en ont fait le succès, et de discuter avec les participants des bonnes (et/ou mauvaises) pratiques associées à ces 3 étapes.

Si tu es intéressé, je veux bien une mini-proposition avec :

  • Titre de l’expérience
  • Petite description (ex: comment nous avons réussi à convaincre sur tel sujet)
  • Les 3 étapes-clés du succès

#9

Bonjour Cécile,

Les scores attribués aux pays pour chacun des 4 critères du PGO sont issus
des enquêtes faites par des organisations spécialisées. Pour la
transparence budgétaire, le PGO utilise les données de l’enquête open
budget index d’IBP. Pour le cas de la Guinée par exemple, quand vous
regardez la colonne Score du critère transparence budgétaire du PGO, vous
verrez marquer “No Data”. Alors que la somme des differentes notes sur les
3 autres critères donne 8 points. Pour être éligible il faut obtenir 12/16
points. Donc si la Guinée fait des efforts pour obtenir 4 points sur la
transparence budgétaire où elle n’a rien, elle sera éligible au PGO.

On a cherché à comprendre pourquoi No Data sur la Guinée. Il se trouve que
l’enquête open budget ne s’intéressait pas à la Guinée bien que certaines
données existent. C’est ainsi qu’on a commencé à travailler sur une enquête
pilote avec IBP pour inclure la Guinée dans l’enquête. Objectif: améliorer
ce score pour obtenir les 4 points manquants.

C’est la même démarche, mais à l’interne, avec la loi d’accès à
l’information publique.

Cordialement.


#10

Bonjour Cécile,

Bien noté!


#11

Bonjour @Cecile et toute la Communauté …

Pour ma part, j’avais un projet sur l’Open Data des marchés publics ( données déjà en ligne et qui étaient en PDF)

je les avais mis en CSV données depuis 2013 (si je me souviens bien mais je suis sur un autre ordinateur là ) , EXCEL puis contacté Transparency International sur la possibilité de publier ces même données ( différent format seulement) sur notre plateforme open data (car il y avait un copyright sur le site original)

TI m’a répondu que leur démarche sur la transparence des MARCHES PUBLICS sont tous centré sur un COMITE de régulation des marchés publics ( un truc de ce genre) et ils m’ont donné

le contact de la personne concernée dans ce comité … Pas de réponse jusqu’ici …

Aussi j’ai rencontré par hasard une autre personne qui connaissait la personne à qui on m’a demandé de contacter , et m’a promis une rencontre avec les acteurs concernés mais

je n’ai encore rencontré personne jusqu’ici , tout le monde est genre occupé (c’était depuis Avril 2018) aussi avec l’election qui arrive …

Pour ma part, c’est tout ce que ce je sais … côté Finance publique. Les données sont avec moi, juste en attente du feu vert pour être publiées…

Bonne journée à tous


#12

Bonjour à tous,
Bon courage Fabienne411…


#13

J’avais oublié, CFI nous a demandé de donner des contacts de gens impliqués dans le Gouvernement Ouvert à Madagascar ( pour que PAGOF les invite) j’avais donné le contact d’une personne … peut être que le Monsieur sera présent à Tunis aussi …


#14

Ah super, merci @fabienne411. C’était le contact du Monsieur de Transparency International que tu avais donné, ou la personne du comité dont tu parles ?


#15

@Cecile , non CFI avait demandé des gens de l’administration et du gouvernement … c une personne issu du Gvt qu’on a déjà rencontré à l’OGP Paris. Au début, je croyais que ce monsieur était de la Société Civile … et g alors demandé des contacts à la Banque Mondiale qui m’a alors confirmé qu’un des responsables du Gvt Ouvert à Mada est ce monsieur … (je me suis souvenu du nom quand il l’ont donné)


#16

[image: Plateforme d’appel à candidatures] https://www.ac.cfi.fr/
[image: pagofcfi2018bf]
Formation PAGOF / Burkina Faso :
Nouvelles formes du journalisme et journalisme de données
Journalisme d’investigation / Médias en ligne
OUVERT
Date de lancement
05 novembre 2018
Date de clôture
02 décembre 2018 - 16:00 TU

26

Jours

18

:

37

:

05
#PAGOF https://twitter.com/search?q=%23pagof&src=typd&lang=fr


#17

Oui avec plaisir, je viendrais parler de cela.
Désolé de te repondre que maintenant car j’étais entre beaucoup de travaux et voyages oohh.

Je reste à l’écoute.


#18

Comment y participer?
Excusez si cette question avait été déjà débattue
Merci