Retour sur la table ronde sur le Contrôle Citoyen et l'Action Publique


#1

Le samedi 24 novembre 2018, à eu lieu à Ovillage, une table ronde sur le thème : « Contrôle citoyen de l’action publique : quel engagement de la jeunesse ? »

L’évènement commence à 10h avec les mots de bienvenue prononcé par Tairu Kaberu qui assure l’intérim du Chef de village Cyriac Gbogou en déplacement à Tunis pour le séminaire régional #PAGOF (Projet d’Appui aux Gouvernements Ouverts Francophones).

Les panelistes à cette table ronde sont la CAIDP (Commission d’accès à l’Information d’Intérêt public et aux Documents Publics) représentée par M. N’Guessan Balet Brice le Conseiller Technique du Président, le G54 Afrique représenté par M. Saba Assim le Coordonnateur Général, le PSCI-PGO représenté par M. Kra Kouame Constantin le DOP de Social Justice.

Les interventions commencent avec M. Kra Kouame Constantin qui de primes abords, situe le débat par cette déclaration : « Le Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO) est une politique et l’OPEN DATA est un concept ».
De sus, il nous donne la définition du contrôle citoyen qui est une action par laquelle les citoyens s’appliquent à la vie publique.
Il a donné les 4 principes qui régissent le PGO ou OGP (en anglais) qui sont :

  • la transparence budgétaire
  • l’accès à l’information
  • la déclaration du patrimoine public
  • la participation à la vie publique.

Le citoyen a la possibilité de consulter tous les documents budgétaires.
Exemple : il faut 8 documents qu’un État doit déclarer pour être transparent.

Le citoyen a la possibilité d’accéder à tous les documents publics exceptés ceux qui sont déclarés secret défense.

Le citoyen a un droit de regard sur les biens publics des fonctionnaires.

L’autorisation est donnée au citoyen de participer à la vie politique.

A sa suite, M.Saba Assim a intervenu sur la bonne gouvernance et la participation à la vie citoyenne.
Il affirme que L’Etat fait participer les citoyens afin que la gestion de la chose publique soit efficiente.
Enfin, M.Saba s’est basé sur les instruments juridiques internationaux de l’Union Africaine et a cité quelques stratégies pour la participation à la vie citoyenne telles :

  • les outils d’évaluation ou d’impact,
  • l’analyse budgétaire,
  • les journées des jeunes,

Après, ce fut au tour de M. Balet de la CAIDP de prendre la parole.
La CAIDP, est une autorité administrative indépendante de régulation du droit des personnes à accéder aux documents publics.
Il a fait l’historique de la CAIDP.
En effet, dans les années 1990 , les citoyens n’avaient point le droit d’accéder aux documents publics .
C’est la loi No 2013 -867 du 23 décembre 2013 relatif à l’accès aux documents publics, appelé la loi révolutionnaire qui permet la vulgarisation des textes à toutes les parties prenantes.
Il faut noter que c’est cette loi qui donna naissance à la CAIDP.
Pour terminer M. N’Guessan Balet a cité les pouvoirs de la CAIDP:

  • pouvoir d’investigation
  • pouvoir d’auto-saisie
  • pouvoir d’injonction
  • pouvoir d’astreinte
  • pouvoir d’amende.

Ensuite, il y a eu des échanges avec les participants.

Après le panel, la parole a été donnée à chaque communauté locale à savoir : Dabou, Attecoube, Yopougon et Grand Lahou pour parler de leur participation à la vie de leur cité.

Pour clôturer cette table ronde, la parole a été donnée à Andrée Marie Kouao ( Office Manager de Ovillage), pour présenter l’espace d’innovation sociale Ovillage, tout en invitant les participants à travailler ensemble et à ne pas hésiter à les fréquenter.

La cérémonie a pris fin par un cocktail suivie d’une photo de famille.

Il faut noter que cet évènement a vu la participation de 30 personnes engagées pour le contrôle citoyen.

NB: Nous voulons terminer en rendant hommage à un doyen, le Président du ROSCI-CCAP, M. Fernand Julien Gauze pour son combat qu’il mène pour cette thématique et surtout pour la bénédiction qu’il nous a accordé avant la tenue de cet évènement.

Merci de trouver ci-après le lien d’une de sa présentation sur la thématique: https://bit.ly/2FKHjPb

Bravo à toute l’équipe d’organisation.


#2

Ce fut un excellent moment d’apprentissage et de partage d’expérience sur l’Open Data et la contribution de la jeunesse. Excellente initiative et merci Chef pour le partage !


#3

Bravo et merci Cyril pour ce retour au sujet du contrôle citoyen et l’action publique en Côte d’Ivoire.

PS:Je n’ai pas encore eu de retour au sujet de ma demande. Dois-je renvoyer un mail ?

Bien à toi.

Jules


#4

Bonsoir Jules.

Oui merci de renvoyer le mail stp car je ne le retrouve plus oohhh

Merci à toi.