Mise en Place d'une Base de données sur la corruption


#1

Bonsoir à tous,
je suis sur un projet qui consiste à mettre en place du base de données sur les faits de corruption en Afrique.
Dans un premier temps, afin d’être efficace, je suis souhaite travailler sur la région de l’Afrique de l’ouest.
Pour mettre en place cette base de données notre équipe s’appuie sur la définition suivante:
La corruption peut se définir comme l’agissement par lequel une personne investie d’une fonction déterminée, publique ou privée, sollicite ou accepte un don, une offre ou une promesse en vue d’accomplir, retarder ou omettre d’accomplir un acte entrant, d’une façon directe ou indirecte, dans le cadre de ses fonctions.

Aussi cette base de données devra comporter 12 variables dont voici la liste

  1. Date: date des faits

  2. Début / Cloture procédure

  3. Pays/localisation:(Admin1: Pays)

  4. Valeurs (espèces ou nature)

  5. Juridictions (qui mène l’enquête)

  6. Sources

  7. Sanctions

  8. Acteur 1: personnes corrupteurs

  9. Acteur 2 : personnes corrompues

  10. Victime

  11. Domaine (secteur d’activité concerné par la corruption)

  12. Type (Détournement, Surfacturation, Recel, Blanchissement, Contrat douteux, Traffic d’influence, Abus de pouvoir, Marchés publics).

L’un des objectifs de cette base de données est de produire une visualisation cartographique des lieux où ont été recensé ces faits de corruption.

Si vous disposer de documents (en ligne) ou d’autres sources, sur les cas de corruption en Afrique de l’ouest, vous pouvez me contacter à fofanabazo@openburkina.org


#2

Bonsoir Fofana,

Ce lien de plateforme pourrait vous aider:

https://www.visualiserlacorruption.fr/home

Bien à vous,


#3

Bonsoir Jules,

Merci pour votre contribution. Pour tout vous dire, nous nous sommes inspirés en faite de ce travail sur la France (cf. lien que vous avez partagé), pour la construction de notre projet qui est d’envergure sous régionale (Afrique de l’Ouest).
Nous souhaitons aller au-delà des “perceptions” des populations pour mettre à la dispositions des populations, des faits réels. Nous avons aussi l’ambition de proposer une comparaison entre pays dans un espace géographique communautaire.

Encore merci pour votre contribution


#4

Bonjour Fofana,

Parfait pour ce travail inspiré sur la France.
Il serait intéressant que vous proposez aux populations une base de données collaborative, accessible et téléchargeable afin de réutiliser les données.
Si vous aviez déjà pensé, c’est une très bonne chose.

Bonne continuation à toi et ton équipe.

Bien à toi,


#5

Bonsoir Jules,
La base de données en effet a pour but d’être collaborative, d’où mon poste sur ce forum afin d’inciter les uns et les autres à collaborer.
Mais dans le but de recueillir de faits réels et non seulement des suspicions de corruption, je vous expose la méthode que je suis entrain d’adopter présentement.
Actuellement, je cherche dans les archives de la justice, des cas de corruption qui ont été traité par les instances judiciaires. Donc les personnes qui veulent collaborer, doivent fournir des sources officielles et non contestables (il faut éviter des poursuites pour diffamations).

Vu que j’ai poster sur un forum (Open Data), tout naturellement cette base de données sera accessible et téléchargeable et (réutilisable) par toute personnes selon les principes même de l’Open Data. Et même plus comme le projet ce veut collaboratif, je suppose que les personnes qui auraient contribuer, ne voudraient pas que l’équipe du projet garde les données pour elle seule:wink:

je suis au Burkina Faso, et c’est là que je peux collecter sur la base des archives de la justice, les données/cas de corruption recensés à leur niveau. Je souhaite que les autres des pays de la sous-région, puissent en faire autant si possible.

Merci


#6

Bonjour Fofana,

Parfait.
En ce qui concerne la Côte d’Ivoire tu pourras trouver et télécharger des données traitées par 225sc via ce lien

Bien à toi,


#7

super merci,

je regard ca rapidement


#8

Bonjour Jules,
J’ai consulter la plateforme ainsi que les données qui y sont disponibles pour la Côte d’Ivoire.
c’est assez intéressant comme point de départ.
Je fais quelques observations qui sont les suivantes:

  1. Je n’ai vu aucune licence associée à ces jeux de données.
  2. Les données sont dans le format en excel (ce qui ne me semble pas trop ouvert). Idéalement il aurait fallu les formater en (.csv ou en .txt)
  3. Aussi j’ai constaté que ce sont plutôt des plaintes de diverses natures y compris la corruption, mais il ne m’a pas semblé que des faits véritables aient été établis (lien direct avec corruption).
  4. Aussi je suis un peu maniaque du libre, des logiciels libres surtout en matière de cartographie. Est-ce que tu pourrais pas remplacer la carte de google par celle de OpenStreetMap?
    Ce sont là quelques contributions que je voulais apporter par rapport à la plateforme, sinon l’idée est très bonne et devrait inspirer les autres communautés.

Merci et bien à toi


#9

Bonjour Fofana,

Je te remercie pour ce retour constructif.
Pour répondre à tes remarques:

  1. Licence

Nous n’avons pas apposé de licence dans l’observatoire car les conditions de ré-exploitation des données traitées par 225sc figurent dans les CGU de la plateforme en ligne: 225stopcorruption.org

  1. Format des données

J’en tiens compte.
Désormais, nous formaterons les données en .csv et ou .txt .

  1. Faits de corruption

Afin d’obtenir ce type de données, il faudrait d’abord que les ivoiriens exposent en ligne leurs récits via le forum-225sc. Une fois les faits de corruptions racontés, l’équipe 225sc se chargera de les traiter puis formater leurs propos dans une base de données qui sera disponible dans la rubrique “Observatoire” et en libre téléchargement comme ces plaintes de diverses nature actuellement et uniquement disponible…

  1. Cartographie

Très bonne idée, mais quelle est la différence entre les deux, sachant que l’hébergement d’OpenStreetMap est pris en charge par l’’‘University College’’ de Londres…?

Et encore merci pour ta contribution.

Bien à toi.